A chaque nouvelle sortie, Sharkoon pose un peu plus son empreinte dans le milieu des constructeurs de périphériques informatiques. Le casque Sharkoon Skiller SGH50 a clairement pour objectif de s’imposer dans la longue liste des casques gaming aux tarifs abordables mais ce sont surtout ses caractéristiques hors-normes qui en font un casque surprenant tant par sa taille que ses capacités.

Teaser

Vidéo de présentation du Casque Gaming Sharkoon Skiller SGH50

Caractéristiques

  • Type: Circumaural
  • Connecteur: Connecteur jack mâle stéréo 3,5 mm (TRRS)
  • Longueur totale du câble 1 prise jack stéréo 3,5 mm (TRRS): 110 cm + 150 cm
  • Longueur totale du câble 2 prises jack stéréo 3,5 mm: 110 cm + 150 cm + 15 cm
  • Mode surround: compatible
  • Compatibilités : PC/Mac, PS4/PS5, XBOX S/X, Android.
  • Poids sans câble: 342 g

Spécifications des écouteurs

  • Diamètre du haut-parleur: 50 mm
  • Impédance: 55 Ω
  • Réponse de fréquence: 10 Hz – 40 000 Hz
  • Sensitivité: 112 dB ± 3 dB
  • Puissance max: 40 mW
  • Réglage du volume: Via le contrôleur Inline

Spécifications du Microphone

  • Direction: Omni-directionnel
  • Impédance: 2,2 kΩ
  • Réponse de fréquence: 100 Hz – 10 000 Hz
  • Sensitivité: -38 dB ± 3 dB
  • Type : amovible et flexible
  • Coupure du micro: Via le contrôleur Inline

Déballage et premières impressions

Sharkoon a résolument eu envie de changer son image de produit bas de gamme à petits prix.

La première étape fut le changement de logo mais on peut s’apercevoir qu’avec le casque Sharkoon SGH50 le design et la qualité de l’emballage sont également montés d’un cran.

Plus sobre et dans un ton noir quasi monochrome, l’emballage plus épuré donne un aspect plus sérieux et met bien en avant l’esthétique du casque Skiller SGH50.

L’ensemble des caractéristiques est présenté sur l’emballage ainsi que le packaging.

A l’ouverture, on accède directement au casque qui est bien loti dans une carcasse de carton. Pas de film plastique, ni de sac de transport. Certes c’est dommage mais dans l’optique d’un prix accessible, Sharkoon va à l’essentiel.

A l’intérieur nous retrouvons également un manuel d’utilisation, les câbles d’extension ainsi que le microphone détachable agrémenté par une plaquette d’autocollants de la marque.

Design et ergonomie

Le casque Sharkoon Skiller SGH50 est quasi totalement noir. Jouant sur des tons et des textures différentes. Les deux énormes coques externes des écouteurs sont en métal dépolis laissant apparaître le logo au centre en surbrillance. Un cerclage d’apparence chromé rend le tout vraiment joli et donne un sentiment de robustesse. La structure en elle-même est en plastique ABS avec une finition soft-touch.

Les coussins de type Circumaural sont en cuir synthétique et la mousse à mémoire de forme d’une épaisseur de 3cm englobe correctement l’oreille. Les surpiqûres d’un ton blanc cassé viennent souligner l’ensemble. L’intérieur des oreillettes est muni d’une couche de mousse évitant les frottements indésirables.

Le Skiller SGH50 opte pour un système de double arceau. La grande arche en métal noir double brins maintient ensemble chaque écouteurs. Cela semble solide mais suffisamment flexible pour apporter un confort car la pression exercée n’est pas exagérée. Un insert frappé de la marque est inséré de chaque côté de l’arche pour indiquer « right » et « left ».

La deuxième arche, plus flexible est équipée d’une mousse avec cuir synthétique noir arborant les mêmes surpiqûres blanches que sur les oreillettes. Ce système de double arceau est bien pensé car malgré ses 342g, le casque s’avère agréable à porter, tient bien en place et la mousse Circumaurale apporte un réel confort.

Sur l’écouteur côté gauche se trouve le port jack 3,5mm permettant de brancher le microphone. Pour cela il suffit juste d’enlever le petit cache en caoutchouc permettant d’éviter à la poussière de s’y insérer (attention à ne pas la perdre).
Côté droit se trouve le port jack 3.5mm « line out ». Ce qui est une bonne nouvelle car cela signifie qu’il est possible d’y brancher un autre câble si celui d’origine vient à être abîmé.

Concernant le contrôleur, celui-ci est placé à une bonne distance et tombe facilement sous la main. De conception simple, le bouton on/off du micro est accessible. Le point faible se situe pour moi au niveau de la molette de volume qui me semble plutôt fragile. Un conseil pour moi serait de la laisser au maximum et de gérer votre volume grâce aux raccourcis multimédia.

Qualité audio

Haut-parleurs

Avec ces transducteurs de 50mm, une fréquence pouvant aller de 10Hz à 40KHz, le Sharkoon Skiller SGH50 m’a bluffé par sa polyvalence et son rendu sonore. Le fait qu’il n’ait pas de filtre et que la réponse en fréquence soit aussi étendue rend le rendu sonore dynamique et brillant. Couplé à un logiciel de spatialisation ou de traitement audio vous serez vraiment étonnés. Pour ma part avec le logiciel « Nahimic » de chez MSI, l’immersion à été totale. Faisant aussi de la MAO « musique assistée par ordinateur », j’utilise dorénavant ce casque pour effectuer le mixage et le mastering car il offre vraiment un rendu fidèle.

Microphone

Tout comme les haut-parleurs, le microphone propose un son sans traitement. Étant omni-directionnel il faudra veiller à bien le placer pour ne pas capter d’éventuels sons parasites tels que le bruit des touches de clavier ou de souris mais il restitue la voix avec régularité, en restant précis et clair. Bien sûr, l’avantage de ce type de microphone est aussi de pouvoir lui appliquer un traitement par logiciel pour pouvoir ajuster à vos besoin avec un égalisateur ou un filtre. Petit plus, le microphone du casque Sharkoon Skiller SGH50 est muni d’une bonnette en mousse afin d’éviter le phénomène de souffle lors des conversations.

Conclusion

Avec le SGH50, Sharkoon nous propose un casque d’un très bon rapport qualité/prix (60€). Le rendu sonore et la fidélité audio sont au rendez-vous et à l’aide à un logiciel de traitement audio vous pourrez le configurer comme bon vous semble tant pour l’écoute que pour l’utilisation du microphone. Les matériaux sont robustes et l’ergonomie est bien pensée malgré un poids de 352g. Avec une longueur de câble de plus de 2m50, vous pourrez l’utiliser dans diverses situations en oubliant que vous l’avez sur vos oreilles. Enfin grâce aux différentes connectiques ainsi qu’à son impédance de 55Ohms, il est possible de le connecter à l’ensemble de vos appareils.

Les plus :

  • Polyvalence de plateformes
  • Qualité sonore
  • Design sobre
  • Robuste
  • Rapport qualité/prix

Les moins :

  • Contrôleur perfectible
  • Obligation de passer par des logiciels tiers

Ou l’acheter ?

Liens utiles

Galerie