Test Mad Catz R.A.T. 4 – Souris Gamer | PC

Mad Catz RAT 4 jpg

Mad Catz renouvelle sa gamme de souris. Après le test de la Mad Catz la R.A.T. 1, nous allons ici nous intéresser à la Mad Catz R.A.T. 4, le modèle de souris gamer entrée de gamme de Mad Catz vendue aux alentours des 59 € et directement inspirée de la R.A.T. TE. Alors simple lifting ou véritable mise à jour ?

Caractéristiques

  • Capteur optique de 5 000 dpi
  • Fréquence 1 000 hz
  • Accélération jusqu’à 30 G
  • 9 boutons programmables
  • Possibilité de paramétrer jusqu’à 3 profils utilisateur
  • Poids de 90 grammes
  • Câble tressé 1.8 m
  • Connexion USB plaquée or
  • Rétro éclairage rouge
  • Repose paume réglable

Introduction

Avant de se lancer dans le test je tiens à faire un point sur la gamme des souris Mad Catz. La marque propose en tout 6 modèles avec plus ou moins d’options dont voici un tableau récapitulatif pour y voir plus clair.

La Mad Catz R.A.T. 4 est la souris gamer la moins chère de la marque, offrant donc le moins d’options (la R.A.T. 1 n’étant pas une souris dédiée au gaming).

Mad Catz R.A.T. 4

Mad Catz R.A.T. TE VS Mad Catz R.A.T. 4 : les différences

Autant faire le point tout de suite, peu d’éléments diffèrents entre ces 2 modèles. Il faut juste noter un changement de couleur, des ajouts de LED pour un éclairage rouge, un nouveau capteur et de nouveaux switchs Omron pour les clics droit et gauche.

Premières impressions

La souris est protégée dans un emballage simple. Une boîte en carton rouge est emballée dans un autre carton présentant les caractéristiques du produit et reprenant les couleurs de Mad Catz.

À l’intérieur, la souris est accompagnée d’une notice et de quelques autocollants à l’effigie de la marque.

Mad Catz R.A.T. 4

La Mad Catz R.A.T. 4 pèse seulement 90 gr et pour cause elle est entièrement en plastique contrairement aux modèles supérieurs proposant un châssis en aluminium.

Cette caractéristique donne une légère sensation de fragilité. Lorsqu’on en vient à serrer les flancs de la souris ceux-ci ont tendance à plier du fait du manque de rigidité du châssis.

La souris se compose de différents plastiques et textures. La majeure partie se dote d’un revêtement soft touch noir, doux au toucher qui semble suffisamment résistant.

Des pointes de plastique noir brillantes, viennent renforcer le côté design.

Le dessous de la souris est quant à lui fait d’un plastique rouge transparent qui prend tout son sens une fois la souris branchée.

Dotée de plusieurs sources d’éclairage rouge, la souris s’illumine par dessous en plus de l’inscription R.A.T. 4.

Mad Catz R.A.T. 4

Je trouve ce look est très réussi. Cet aspect noir mat ponctué d’éclairages rouges donne un effet vraiment sympa.

Prise en main & ergonomie

N’ayant aucune modification ergonomique comparée à la R.A.T. TE, mon avis ne va pas évoluer.

L’ergonomie est toujours correcte bien qu’assez étrange notamment à cause de la partie arrière qui laisse inévitablement un vide dans la paume de la main.

Mad Catz R.A.T. 4

La prise en main est comprise entre du claw grip et du palm grip. Cela dépendra de vos préférences, mais aussi du réglage de la partie arrière qu’il est possible d’avancer et reculer selon 5 crans.

Boutons et fonctionnalités

Nous retrouvons avec cette souris neuf boutons programmables.

Sur le côté gauche sont accessibles les boutons de navigation ainsi qu’un bouton « Sniper » permettant de réduire la sensibilité lorsque celui-ci est pressée.

Mad Catz R.A.T. 4

Ces 3 boutons sont bien placés avec notamment le bouton sniper qui tombe parfaitement sous l’extrémité du pouce.

Sur le dessus, en plus des clics droit et gauche, se trouve à l’arrière de la roulette un bouton avec deux clics pour augmenter ou réduire la sensibilité de la souris.

Jusqu’à 4 crans peuvent être paramétrés, chacun visible par les barres qui s’illuminent sur le côté de la souris.

Enfin le dernier bouton « Mode » sur la tranche à côté du clic gauche permet de jongler entre 3 profils. Une diode illumine ce bouton en rouge, bleu ou violet, selon le profil choisi.

Mad Catz R.A.T. 4

Toutes ces touches sont de bonne facture avec notamment une durée de vie annoncée de 20 millions de pressions pour les clics droit et gauche.

J’ai également ressentie, par rapport à la R.A.T. TE, que le bouton de changement de DPI était de meilleure facture. J’avais reproché à celui-ci d’avoir un certain jeu et un ressenti « cheap », chose qui semble corrigé sur cette version.

De même pour le bouton de changement de profil désormais plus souple et pouvant être activé avec une simple pression de l’index (ce qui était difficile sur la R.A.T. TE qui nécessitait de « pincer » la tranche pour activer le bouton).

Mad Catz R.A.T. 4

Capteur et glisse

Le capteur est de type optique d’une sensibilité allant jusqu’à 5 000 DPI. C’est un peu moins que la R.A.T. TE (8 200 dpi), mais c’est bien suffisant. Rien à reprocher, les mouvements sont parfaitement retranscrits et le bouton sniper garantit un bon gain de précision.

Pour la glisse, la Mad Catz R.A.T. 4 est toujours équipée de minuscules patins et ça c’est plutôt dommage !

La glisse n’est pas mauvaise, mais serait tout de même meilleure avec de plus grands patins surtout sur les surfaces dures.

Mad Catz R.A.T. 4

Pilotes et réglages

On se rend désormais dans la partie téléchargement du site de Mad Catz pour obtenir le logiciel sans oublier le driver.

La version testé ici est la 7.0.59.32. L’interface change peu comparée au logiciel de la R.A.T. TE, mais reste toujours aussi complète et intuitive.

Dans l’onglet « programmation » on retrouvera tout le nécessaire pour changer la fonction de chacun des boutons (raccourcis en tout genre, création de macros personnalisées) et ce pour chacun des 3 profils (appelés « Mode » dans le logiciel).

Mad Catz R.A.T. 4

Attention si vous souhaitez changer la fonction des touches de réglage de DPI et du bouton de précision, pensez à désactiver leur fonctionnalité de base via l’onglet « Paramètres », autrement vous continuerez de changer la sensibilité de la souris tout en effectuant la commande que vous avez appliquée.

Ensuite dans l’onglet paramètres vous pourrez régler la sensibilité DPI de chacun des 4 crans, et choisir d’activer ou désactiver la fonction du bouton de changement des DPI.

Plus étonnant la partie « Multiplicateur des DPI », permet de multiplier la sensibilité jusqu’à 4 fois pour atteindre 20 000 dpi. Cette augmentation artificielle aura en revanche pour effet de réduire la qualité de précision du capteur

Mad Catz R.A.T. 4

Ensuite on peut régler le pourcentage de réduction de la sensibilité lorsque le bouton « sniper » est activé.

Un autre paramètre que je n’avais jamais vu jusqu’ici « la correction d’angle ». Concrètement une fois activé la souris corrigera les déviations mineures. Sous paint vous ferez ainsi des lignes parfaitement droites. Une fonction à impérativement désactiver pour les cessions de gaming, la correction se faisant trop ressentir.

Mad Catz R.A.T. 4

La « hauteur de dégagement » permet de calibrer la souris selon son revêtement. Une fonction que je conseillerais de laisser sur « dynamique », car ayant calibré la souris sur un tapis en tissu, celle-ci ne fonctionnait plus sur le revêtement du bureau. En laissant en dynamique on évitera ce genre de désagrément.

Mad Catz R.A.T. 4

Une dernière option que je trouve intéressante, le « Rotax ». Si vous avez tendance à tenir la souris de façon légèrement pivotée, cette option permettra tout simplement de corriger l’angle.

Mad Catz R.A.T. 4

Enfin « l’éclairage » permet d’allumer ou éteindre le rétro-éclairage de la souris. En revanche aucune option ne permet régler l’intensité de celui-ci.

Conclusion sur la souris Mad Catz R.A.T. 4

Les changements étant mineurs, mon bilan sera globalement le même que pour la R.A.T. TE.

Le nouveau look est très réussi, mais l’ergonomie reste toujours perfectible. De même pour la qualité de glisse qui est toujours très moyenne.

En revanche, la longueur réglable de souris, le bouton sniper, la touche de changement de DPI ainsi que le bouton permettant de varier selon 3 profils sans lever la main de la souris sont des atouts indéniables.

Enfin si votre cœur balance entre la R.A.T. TE et la R.A.T. 4, je vous conseille plutôt la R.A.T. 4. Pour quasiment le même prix (comptez 59.90€ pour la R.A.T. 4), vous aurez un design plus soigné à mon goût, des boutons et un capteur de meilleure facture, ainsi qu’un logiciel un poil plus complet.

Les plus :

  • Look
  • Longueur réglable
  • Possibilité de jongler entre 3 profils
  • Bouton « sniper »

Les moins :

  • Ergonomie perfectible
  • Glisse
  • Trop légère ?

Ou l’acheter ?

Achat Amazon

Liens utiles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :