Test de la figurine Sakura (Street Fighter) de Kotobukiya Bishoujo

On parle régulièrement de casques, manettes, souris, etc. mais les stuffs pour gamers ce sont aussi des t-shirts, des figurines ou toutes sortes d’objets dérivés des jeux vidéo.
A ce sujet, je vous avais déjà présenté les créations de Geek-Crafts et le retour a été plutôt positif, alors continuons dans ce sens avec une magnifique figurine produite par Kotobukiya.

Kotobukiya

J’ai découvert la marque Kotobukiya sur le tard en achetant la figurine Kotobukiya ARTFX Iron Man Mark-42 pour décorer ma pièce Homecinema.

A l’époque je cherchais une figurine de qualité et de grande taille (entre 1/10e et 1/6e). J’ai donc fait un tour de table des marques proposant des reproductions fidèles et soignées, 2 noms se sont démarquées : Hot-Toys et Kotobukiya.
La première même si elle propose des figurines articulées est hors budget, je me suis tourné vers Kotobukiya qui propose des produits avec un très bon rapport qualité/prix (vous jugerez par vous même en lisant la suite de cet article).

Kotobukiya est une société Japonaise qui je cite : « a débuté par un simple magasin de poupées exploité par Jusaburo Shimizu en 1947.
Ce qui a vraiment fait la différence entre KOTOBUKIYA et les autres fabricants a été l’acquisition de la licence de « Mobile Suit Zeta Gundam THE-O mecha ». Il s’agissait de la première fois qu’une société autre que Bandai sortait des produits Gundam!

Au fil des ans, KOTOBUKIYA a pu attirer l’attention non seulement des meilleurs talents artistiques, mais aussi la faveur des éditeurs et concédants qui souhaitent travailler avec les meilleurs fabricants de l’industrie du jouet et des articles de collection. »

La marque produit depuis de nombreuses années des figurines de qualité reprenant divers personnages d’animés, de comics, films ou jeux vidéo. Les figurines possèdent des échelles variables (1/6ème, 1/7ème, 1/8ème et 1/10ème) qui ont toutes comme point commun d’être produites en quantités (très) limitées, ce qui impose aux acheteurs de suivre assidument les sorties pour ne pas en rater une au risque de devoir payer leur figurine au prix fort par la suite (il suffit de voir les prix pratiqués sur eBay pour comprendre, le prix d’une figurine pouvant passer du simple au triple).

Depuis peu, Kotobukiya a créé une série de statues sous le nom Bishoujo, un terme fréquent dans l’univers des mangas et animés qui signifie « belle jeune fille ».
Une partie de ces personnages est issue de la licence Street Fighter de Capcom, parmi celles-ci on retrouve : Juri, Poison, Chun Li, Cammy et Sakura. C’est de cette dernière dont je vais vous parler.

Sakura

Sakura (qui signifie cerisier en japonais) Kasugano est un personnage issue du jeux vidéo Street Fighter de Capcom. Elle apparaît pour la première fois dans Street Fighter Alpha 2.
C’est une lycéenne Japonaise de 15 ans qui affiche une intense fascination pour Ryu. Elle maîtrise le karaté Ansatsuken et bien qu’elle soit parvenue à copier et apprendre quelques techniques de Ryu, elle espère un jour pouvoir s’entraîner avec lui.

La figurine

Matière : PVC, ABS
Echelle : 1/7ème
Taille : 24 cm
Sculpteur : Masahiro Takahashi

C’est le célèbre illustrateur japonais Shunya Yamashita, connu pour son style Pin-up, qui est à l’origine de la pose de Sakura. Le talent du sculpteur Masahiro Takahashi a fait le reste.

ARTFX, ARTFX+, Bishoujos ou Fine Art Statue

ARTFX+ sont des figurines, réalisées en PVC / ABS, qui sortent généralement en collection type les Avengers NOW! ou DC Comics « New 52 ». De taille 1/10ème et de prix abordable, c’est la gamme la plus simple à collectionner pour les amateurs.

ARFTX, quant à elles, sont des figurines au format 1/6ème, prenant déjà plus de place et pouvant, pour certains modèles, présenter des features électroniques (comme l’éclairage des yeux, du réacteur ARC et de la main sur ma figurine Iron Man). Elles sont également réalisées en PVC / ABS.

Bishoujos sont, comme Sakura, des figurines faisant partie d’une sous-série des ARTFX mais à l’échelle 1/7ème. Toute la gamme est basée sur des personnages féminins issus d’univers occidentaux, revus et corrigés à la sauce nippone par l’illustrateur Shunya Yamashita qui travaille avec Kotobukiya pour toute cette série.

Enfin, il existe la gamme Fine Art Statue qui a un régime de sortie plus rare, l’échelle de cette gamme n’est pas définie mais il s’agit en général de figurines relativement grandes. Il s’agit du haut de gamme de Kotobukiya, sculpté en résine et possédant un niveau de détails et de finitions encore supérieur. De fait, le prix de ces figurines est plus élevé car elles sont généralement produites en peu d’exemplaires par rapport aux autres gammes.

Emballage

La boite… sortie de cet élément de carton la figurine ne vaut plus que la moitié de sa valeur initiale. Il n’est pas rare de voir des collectionneurs exposer ainsi des boites plutôt que des figurines. C’est assez étrange mais c’est une réalité.

C’est une chose que j’ai notamment pu remarquer avec la frénésie qui s’est emparée des figurines Nintendo Amiibo :

Certains collectionneurs plus raisonnables préfèrent trouver un stratagème pour sortir la figurine proprement de son emballage sans trop l’abimer afin de pouvoir la contempler au moins une fois à l’œil nu, tandis que les collectionneurs de type « puriste », souvent plus aisés ou près à sacrifier leur moindre deniers, vont jusqu’à acheter 2 exemplaires, un pour conserver la figurine à l’abri de la poussière et l’autre pour pouvoir finalement exposer et profiter de la dite figurine.

En ce qui me concerne je fais partie des personnes terre à terre : une figurine est faite pour être exposée et regardée, aussi elle doit être sortie de son carton, qui n’est rien d’autre qu’un accessoire de transport. J’en veux pour preuve la boite de ma figurine Iron Man qui ne possède aucune ouverture pour apprécier la finition de la figurine, voire même celle de ma figurine Cobra qui est complètement noire sans aucune inscription.

La boite proposée par Kotobukiya est ouverte devant et sur le côté, de quoi bien apprécier l’expression et le dynamique du mouvement de Sakura.

Le dessin de Shunya Yamashita est repris sur le devant de la boite et en entier sur le côté. Le logo de la franchise Street Fighter ne laissant aucun doute sur la provenance du personnage. A l’arrière, un petit laïus présente Sakura, la gamme Bishoujo et la prochaine figurine à venir (à savoir Poison).

Présentation

Honnêtement la figurine est magnifique. Le rendu est hyper détaillé, un travail de sculpture tout particulier a été apporté pour donner à la figurine une réelle impression de mouvement. La mise en peinture n’est pas en reste puisque les différentes teintes de peinture sont toutes appliquées avec soin, il n’y a aucune bavure et des effets de creux et de volumes (même technique employée sur les diorama de figurines de jeux de rôle) apportent encore plus de réalisme au galbe du corps.

On notera l’effet de mouvement induit par le bandana jaune devant et le blanc derrière.
Le froissé de la jupe et la finesse des lacets de chaussures finissent de traduire la qualité du travail apporté aux figurines Kotobukiya. Bien sûr le côté coquin de cette gamme Bishoujo est apporté par les sous-vêtements rouges que l’on distingue aisément.

La figurine est livrée avec un socle transparent type plastique crystal sur lequel se clipse le pied droit de Sakura.
Kotobukiya fournit au choix deux versions de déco pour le socle : le logo Street Fighter seul ou le logo + le dessin de Shunya Yamashita. J’ai préféré cette dernière version car elle est plus haute en couleur.

Conclusion sur la figurine Sakura (Street Fighter)

Proposé à un tarif de 69.95€ (63€ avec le code promo ci-dessous) cette figurine est réellement très chouette, le niveau de détails proposé est à la hauteur du tarif demandé. La figurine apporte une touche de couleurs sympa à un bureau ou une bibliothèque. Et puis, entre nous, Sakura affiche un côté coquin et joviale qui ne laisse pas indifférent…

Les plus :

  • Finition excellente
  • Dynamisme et détails apportés
  • Taille intéressante

Les moins :

  • Ca peut paraitre un peu cher

Ou l’acheter ?

La page de Sakura sur la boutique Kotobukiya
La boutique Kotobukiya – rubrique jeux video

Et jusqu’au 31 Décembre 2015, profitez du code « GMRSTF10 » pour obtenir une réduction de 10% sur l’ensemble de la boutique Kotobukiya.

Liens utiles

TAGGED :
Partager cet article
Par Netrunner
Le plus énigmatique membre de la rédaction. Le Runner est quotidiennement branché au réseau à l'affut d'informations geek et farfelues, il a à cœur de fuir le mainstream. Nourri à la sauce Atari 2600 et Commodore 64, plongé dans le monde PC avec un 486 DX2-66, il écume le monde du jeu vidéo depuis sa plus tendre enfance...
2 Commentaires

Laisser un commentaireAnnuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile