Tutoriel : Mod PS4 avec stickers Slickwraps

J’ai récemment découvert totalement par hasard le site américain SlickWraps vendant des stickers pour personnaliser de très nombreux appareils multimédias de notre quotidien, y compris les consoles de jeux.

N’ayant jamais été fan de customisation d’aucune sorte que ce soit (même pas un petit autocollant « Ze Jacky Touch ! » à l’arrière de la voiture, c’est pour dire), je me suis malgré tout laissé tenter par curiosité par un kit de personnalisation complet PS4 + manette tant le choix dans les couleurs et motifs était important sur le site. L’envie de faire disparaitre cette horrible surface noire brillante de ma console a eu raison de moi ! J’ai donc choisi la couleur « Onyx », avec laquelle les photos ont été prises, et me suis pris d’avance le « Gun metal carbon ».

Je vous propose donc un rapide tutoriel sur la mise en place de ces Slickwraps sur PS4 et Dual Shock 3. Je pense qu’il pourrait tout aussi bien s’adapter pour des stickers d’autres marques.

Présentation des stickers

De nombreux site sur le net proposent ce genre de stickers pour téléphone, console, etc… et j’avoue en avoir déjà vu de très mauvais et super fragiles, ce qui me donnait un a priori négatif sur ce genre d’accessoires.

Stickers Slickwraps PS4

Les stickers Slickwraps présentent l’avantage d’être fait en vinyle plutôt épais et semi-rigide, très résistant, avec le côté adhésif strié de « micro-canaux » quasiment invisibles à l’œil nu permettant d’évacuer facilement d’éventuelles bulles d’air se formant lors de la pose.

Le toucher de la surface décorée est vraiment extrêmement bien fait : que l’on ait pris carbone, bois ou autre (j’en ai testé 2), le toucher « en relief » donne vraiment la sensation d’avoir la vraie matière sous les doigts, une vraie réussite.

Le pack est livré avec un petit tissu en microfibre qui permettra d’enlever toutes les poussières, avant de commencer, ainsi qu’un petit carton rigide qui permettra de chasser les bulles d’air. A son dos, un QR code nous redirige vers la page du site contenant des vidéos de pose : bien vu !

L’ensemble des stickers est présenté sur des « planches » en plastiques souple, positionnés tels qu’ils le seront sur la console ou la manette : impossible de se tromper.

Les Slickwraps sont vendus comme étant « réutilisables » : je pense que ça doit être vrai une fois ou deux, mais après, la face adhésive doit récupérer pas mal de poussières qui doivent en diminuer l’adhérence. Si vous souhaitez changer de temps à autre le look de votre appareil, je vous conseille de garder les planches de support pour remettre les stickers dessus et les protéger en attendant de les réutiliser.

Pose sur la console

Avant de se lancer, bien nettoyer la console en enlevant toute poussière ou saleté présente sur sa surface, quitte à utiliser un nettoyant antistatique pour plastiques (méfiance quand même de ne pas prendre un produit qui le « bouffe »).

Les photos sont « faites maison », vous excuserez le décor qui ne fait pas très « studio photo »… 😀

Le décollage des planches se fait facilement, on apprécie l’épaisseur des stickers qui « rassure », on n’a pas peur de tout déchirer. Les bords sont nets et les stickers parfaitement dimensionnées : le positionnement se fait facilement et ça adhère remarquablement bien.

En cas de loupé, il est possible de décoller le stickers assez facilement en tirant progressivement dessus et de le repositionner ensuite (bon, je suppose qu’en tirant comme une brute, ça peut quand même s’arracher, c’est sûr).

Les stickers sont disposés sur leurs planches rangés et orientés tels qu’ils devront être collés sur la console, impossible de se tromper. Le déroulement de la pose complète prend tout au plus 15 min, même en prenant tout son temps pour bien joindre bord à bord tous les stickers.

Une fois l’ensemble collé, voici votre console parée de son nouvel « habit » : l’ensemble a vraiment de la gueule, les découpes sont faites de manière à laisser en vue les logos, numéros de série et autre détails utiles : Sony n’aurait pas proposé mieux pour mettre en valeur sa console.

Pose sur la manette

La pose sur la manette se déroule sensiblement à l’identique à un détail près : les Slickwraps étant relativement rigides, comment faire bien épouser la forme arrondie (avec des angles !) de la manette ?

C’est tout bête et ça fonctionne bien, le conseil est indiqué dans la notice : il faut utiliser un sèche-cheveux ! Et là, quand on découvre ça, avec ses 3mm de cheveux sur le caillou et sa tondeuse pour seul accessoire capillaire, on se sent con … puis on est bien content que Madame ait des cheveux longs !

Avec ce bel outil donc, les stickers rigides et durs à plier se retrouve super souples et viennent adhérer à la manette à la perfection. Même les petits ronds venant au centre des joysticks qui ne collaient pas sur le caoutchouc se retrouvent parfaitement collés : je pense que la chaleur liquéfie un peu la colle des stickers (en plus des stickers eux-mêmes) et ceux-ci se retrouvent comme soudés.

J’ai quand même voulu tester le décollage et malgré le sèche-cheveux et la « soudure » des stickers à la manette, on peut quand même décoller ceux-ci avec précaution et sans laisser de résidus de colle. Slickwraps a vraiment bien étudié ses produits.

Résultat

Vous l’aurez compris, cette expérience est une vraie réussite : commandé pour un peu plus de 20€ sur leur site grâce à une réduction, ce kit de stickers offre à la fois qualité et esthétique.

Non content de masquer entre autres la partie en plastique brillant de votre précieuse console, ces Slickwraps lui ajoutent une « couche protectrice », la protégeant des rayures et autres griffures de la vie quotidienne (caméra qui se balade dessus, manette laissée négligemment en vrac, etc…).

Alors pour ce prix-là, sûr que quelques joueurs auront envie de « redonner » une jeunesse à leur console de temps en temps 😉

TAGGED :
Partager cet article
Suivre :
SierraNovember47 en quelques mots ? Joueur dès le plus jeune âge, sur consoles principalement, amateur de matos gamers efficaces et sans fioritures, avec un gros faible pour les casques audio, fan absolu de l'Agent 47 depuis Hitman premier du nom et des FPS réalistes de manière générale, ayant le souci du détail lorsque je cherche un nouveau matos et en écrivant mes tests, incapable d'en rédiger un de moins de 20 pages (au grand dam de l'équipe GamerStuff), voilà comment pourrait se résumer le profil de votre humble serviteur ! ;-)
Déposer un commentaire

Laisser un commentaireAnnuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile