Joy Con Classic, des Joy-Con aux couleurs de la NES

La marque ColorWare, spécialisée dans la customisation de matériel Hi-Tech, n’en finit plus de décliner ses accessoires personnalisés à toutes les sauces. Ils viennent récemment de jeter leur dévolu sur la nouvelle Nintendo Switch.

Configurateur ColorWare

On retrouve donc l’ensemble des éléments de la Switch proposés en personnalisation bicolore déclinable en 50 coloris : la Switch elle-même, les Joy-Con ou la manette Nintendo Switch Pro Controller.

Configurateur Nintendo Switch Pro Controller Colorware

Un configurateur WEB vous permet de sélectionner vous-même vos couleurs afin de personnaliser votre périphérique parfaitement à votre goût : http://www.colorware.com/p-761-nintendo-switch-pro-controller.aspx
Une opération qui a un coût mais qui a le mérite d’être unique.

Joy-Con NES classic

Mais ce qui nous intéresse le plus aujourd’hui, c’est la customisation série spéciale dite « classic » proposée pour les Joy-Con de la Switch.
ColorWare propose en effet une déco façon manette NES de 1987.

Les coques des Joy-Con sont donc déclinées en coloris noirs et gris, les boutons du Joy-Con de droite passent en rouge brillant et la police rouge typique de la NES de l’époque est ajoutée en haut pour simuler les boutons « Select » et « Star ».

Le rendu est vraiment séduisant !

Là où le bât blesse, c’est au niveau du tarif. Cette customisation est proposée au prix fort de 200 euros (contre 80€ pour les Joy-Con Nintendo classiques), soit plus de la moitié du prix de la console elle-même. C’est franchement abusé quand on sait qu’il ne s’agit que d’une déco sans fonctionnalités supplémentaires.

Mais bon… Je suis certain qu’il y aura des acquéreurs fortunés, c’est la cible de consommateurs privilégiée de ColorWare.

Plus d’informations sur : http://www.colorware.com/p-763-colorware-joy-con-classic.aspx

TAGGED :
Partager cet article
Par Netrunner
Le plus énigmatique membre de la rédaction. Le Runner est quotidiennement branché au réseau à l'affut d'informations geek et farfelues, il a à cœur de fuir le mainstream. Nourri à la sauce Atari 2600 et Commodore 64, plongé dans le monde PC avec un 486 DX2-66, il écume le monde du jeu vidéo depuis sa plus tendre enfance...
Déposer un commentaire

Laisser un commentaireAnnuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile